Accueil | Lifestyle | Le Cap des 30 ans, c’est quoi ? Mon Avis à 29 ans et 11 mois

Le Cap des 30 ans, c’est quoi ? Mon Avis à 29 ans et 11 mois

Bonjour à tous, aujourd’hui c’est un jour un peu particulier car nous sommes le 1er juillet 2020 je fête mes 29 ans et 11 mois ! Ca m’amuse tellement de faire cet article. Le cap des 30 ans c’est quoi ? Mythe ou réalité, je vous parle de mon expérience.

30 ans

Le cap des 30 ans

Ca y est je vis mes dernières semaines dans la vingtaine, ça me fait tout drôle de coucher ça noir sur blanc. Et pourtant si j’avais su la femme que je suis devenue ! Je repense à l’époque où j’allais fêter mes 18 ans, à l’image que je me projetais d’une femme de 30 ans… J’étais bien loin d’imaginer ce que ces 10 années allaient me réserver. Enfin je vous dis ça, mais je suis persuadée que l’on a toute la même histoire à raconter. On s’imaginait à 30 ans, rides, 18 gosses, CEO d’une boite du CAC40 et Loubou aux pieds. Bon, la réalité est toute autre ! Car en effet, ces 10 dernières années ont été riches en bouleversements…

Ma vision à 29 ans et 11 mois

Pour ma part, j’ai vécu sous le toit de mes parents pendant 22 ans avec « leurs règles ». Vous savez lorsqu’ils vous rabâchent sans cesse la fameuse phrase « tant que tu vivras sous mon toit… ». Et bien pour tout vous dire, quand j’y repense c’est bien tout le problème. On vit sous les règles de personnes pendant plus de 20 ans, on s’adapte, voire on ne se connait pas du tout. Pourquoi ? Tout simplement parce que la majorité du temps, nos parents nous dictent sans arrêt qui nous devons être selon leurs règles et leur point de vue.

Ils nous calquent une personnalité, des traits de caractère, parfois même une carrière, des ambitions professionnelles. Tout ça avec les meilleures intentions du monde bien sur, ils pensent bien faire. Malheureusement, cela ajoute une complexité dans notre recherche de notre nature profonde. Souvent, nous recherchons l’approbation et la reconnaissance de nos parents (ou totalement le contraire avec l’affranchissement), ce qui nous éloigne de « nous ».

Au bout de ces 20 années, on commence petit à petit à se chercher, à s’affirmer, à prendre confiance en soi. On s’installe chez soi, on créé nos propres règles, on façonne notre mode de vie. On fait NOS choix ! Et parfois (comme moi), on change de vie du tout au tout en l’espace de quelques années. On prend conscience que la vie que nos parents voulaient pour nous, n’est pas celle qui nous rend heureux. Ce sont des choses qui arrivent, même s’ils ont toujours les meilleures intentions et qu’ils souhaitent notre bonheur.

30 ans sinon rien

30 ans sinon rien

Aujourd’hui je suis heureuse dans ma vie ! J’ai bouleversé la projection que j’avais de la « Sarah, 30 ans, Directrice Digitale d’une grande entreprise » en femme accomplie et sereine. Finis les crises d’angoisse, la charge mentale et les objectifs trop ambitieux pour tout réussir dans la vie pro en cherchant constamment la perfection afin d’avoir la reconnaissance des autres. Je vis une vie plus équilibrée et qui correspond à mes valeurs profondes. En l’espace de quelques années, je suis devenue Ovo-végétarienne, écolo, minimaliste en devenir (pour une ancienne Shopaholic comme moi, c’était inenvisageable), professeure de Yoga, bloggeuse inspirationnelle pour une vie plus saine et respectueuse. Je ne pouvais espérer mieux pour passer le cap des 30 ans !

Mon article sur le ELLE.fr

Lorsque j’avais 22 ans, j’avais une rubrique dédiée sur le Elle.fr où je publias un article tous les jours (la belle époque du journalisme !). Je vous en avais parlé en Storie Instagram, j’ai retrouvé un article où j’écrivais sur le cap des 30 ans. J’ai eu un fou rire et tellement honte en le relisant après toutes ces années. Je ne me reconnais plus du tout dans mon discours.

Racontez-moi votre propre expérience lorsque vous avez passé le cap, je suis curieuse !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.