Accueil | Cuisine | Rééquilibrage alimentaire, mes 5 conseils pour changer vos mauvaises habitudes

Rééquilibrage alimentaire, mes 5 conseils pour changer vos mauvaises habitudes

Grâce à mon rééquilibrage alimentaire réalisé avec le soutien du programme Maïa Baudelaire (article dédié ici), je voulais vous partager 5 précieux conseils qui m’ont fortement aidé à changer mes MAUVAISES HABITUDES ! Comme nous tous, vous avez une vie à mille à l’heure et on fait de notre mieux. Malheureusement on fait tous des erreurs et on aimerait quand même limiter la casse, pas vrai ?! Alors voici mes 5 conseils pour vous accompagner dans ce changement 🙂

1. Le grignotage, mon pire ennemi

Durant mon rééquilibrage alimentaire, je devais répertorier mes repas quotidiens dans mon « enquête alimentaire ». Je me suis vite rendue compte de l’intérêt de cet outil car je suis de nature gourmande. Alors il m’arrive parfois – voire souvent de craquer selon mes humeurs. Et si vous ne tenez pas de journal pour réaliser la fréquence de « vos craquages », vous pensez à tort que cela reste rare. En tout cas pour mon compte j’ai réalisé que je craquais souvent.

Mon astuce anti-grignotage : les en-cas

Pour limiter les craquages, une astuce assez simple à mettre en place dans votre quotidien et qui va vous rappeler votre enfance : le gouter ! Et oui, je pensais à tort que c’était une erreur de prendre un gouter vers 16h mais c’est même plutôt recommandé dans les cas de grignotage ! Je vous explique pourquoi. Dans votre routine alimentaire, il vaut mieux prévoir un en-cas en milieu d’après-midi durant les coups de moue (et même le matin vers 10h30/11h si cela vous arrive) plutôt que de souffrir le ventre grommelant de famine et craquer sur un croissant ou pire un snack au distributeur. En prévoyant vos en-cas : pomme, yaourt amandes et fruits secs par exemple, vous contrôlez ce que vous manger et en plus cela reste sain pour votre organisme.

D’ailleurs pour celles et ceux que cela intéresse, je vous ai rédigé un article Spécial sur les en-cas et gouters par ici en vous conseillant la marque Healthie Hour.

2. Gourmande et privée de desserts ?

En grande gourmande et comme beaucoup de personnes, j’aime finir mes repas par une touche sucrée. Au début et dans le cadre de mon rééquilibrage alimentaire, la motivation était telle que je ne prenais pas de dessert. Très vite et vous vous en doutez, la rechute fût terrible. Car plus vous vous frustrez et plus vite vous retombez dans vos mauvaises habitudes.

La règle dans un rééquilibrage alimentaire c’est un plaisir salé et un plaisir sucré par semaine, pas plus... Je vois déjà vos yeux derrière l’écran mais ne vous inquiétez pas, on est toute passé par là et avons eu de mauvais réflexe. Le plus important est de le savoir tôt ou tard et de changer ses mauvaises habitudes 🙂

La projection m’a aidée à surmonter ma gourmandise

Avec ma diététicienne nutritionniste, nous avons discuté des alternatives qui pourraient remplacer ses fringales (liées à la gourmandise et/ou au stress). Pour moi j’ai choisi un fruit au moment du repas, et le soir par du chocolat noir. Tout cela de manière raisonnable puisque les fruits ce n’est pas illimité car ils contiennent du sucre (le fructose) et le chocolat reste une bonne option si cela est modéré dans l’alimentation (et 75% de cacao min).

Bien que cette alternative pour remplacer les desserts m’aidait, il m’a fallu néanmoins trouver une solution plus efficace. La grande gourmande qui sommeillait en moi se rebellant de temps en temps (oupsie). Dans ces moments-là je visualisais mon objectif et je savais que si je souhaitais un changement, il fallait continuer les efforts. Réduire petit à petit ces écarts m’aidaient et m’approchaient de plus en plus de mes objectifs. Ou du moins je me devais de faire ces efforts pour avoir a minima essayé 😉

La projection m’a énormément aidé dans ces moments de doute et de « faiblesse ». Demandez-vous si cet écart en vaut vraiment la peine, si vous n’allez pas le regretter au moment où vous aurez fini de le manger. Est-ce que ce plaisir coupable n’est-il pas trop éphémère face à vos ambitions qui vous aideraient à vous sentir mieux dans votre corps ? Posez-vous les bonnes questions et faîtes vos choix en conséquence. Si vous avez besoin de craquer, choisissez vos craquages !

3. Vie sociale ou comment dire non à l’alcool

J’imagine que vous êtes nombreux à faire des efforts et malgré tout à vous décourager de ne pas voir de résultats. Et bien souvent – ok très souvent – c’est parce qu’on oublie de diminuer l’alcool. Il faut savoir que l’alcool n’a pas d’apport nutritif intéressant et reste bourré de sucres. Alors l’idéal serait de ne pas boire d’alcool du tout mais sinon la limite raisonnable à se fixer est de deux verres max par semaine. Oui, oui, vous avez bien lu ! On parle de deux verres par semaine ! Et pour être efficace, les cocktails c’est fini, on privilégie les breuvages les moins caloriques, à savoir le champagne, le vin rouge de préférence ou bien la bière.

J’ai arrêté l’alcool pendant 1 mois ! Vive le Perrier en soirée

Pour appuyer mon discours, j’ai arrêté l’alcool complètement pendant 30 jours. Les résultats sont bluffants ! Et je suis même convaincue que c’est la plupart du temps à cause de l’alcool mondain ; j’ai nommé tous les afterworks du jeudi et les apéros chez Jean ou les 30 ans de Catherine que l’on a fêté 18 fois ce mois-ci qui vous empêchent de perdre le petit bidou ou les 5 kilos qui vous obsèdent. Alors ne me croyez pas sur parole, faîtes le test vous-même et dîtes-moi en commentaire ce que vous en pensez. 🙂

Pour être honnête au début, c’était assez dur car j’avais peur du regard des autres. Je donnais même de fausses excuses « J’ai mes règles donc j’ai pris des cachets », ou « J’ai déjà la gueule de bois » bref j’assumais mal le fait de ne pas vouloir boire de l’alcool et cette pression sociale qui veuille en bon français que vous ne laissiez pas votre compère boire seul. Petit à petit j’ai pleinement assumé mes choix, je me sentais plus en accord avec mes nouvelles valeurs et cela vous arrivera aussi 🙂

4. Cédez à la tentation du petit-déjeuner Croissant & Pain au chocolat au bureau

Ramenez le petite-déjeuner au bureau pour le dossier Dumbo, trouvez le plateau de croissants sur la table de réunion de 9h ou passez par la cafétéria avant de monter au bureau, ce sont des mauvaises habitudes que l’on prend vite et qui reste fréquentes dans les entreprises, pas vrai ? Qui n’a pas déjà dit oui pour un petit café avec Jean-Jacques et puis qui se retrouve avec un pain au chocolat en guise d’en-cas de 10h ?

Tous ces petits écarts, ces mauvaises habitudes nous coutent bien plus que ce que l’on imagine. Ce sont là où nous gagnons nos petits kilos en trop et qui reculent l’objectif bikini.

Les tartes maison sont vos amis !

Très vite avec ma nutritionniste diététicienne nous avons abordé ce point car chaque semaine j’avais un événement, une réunion où j’étais confrontée à ces petits plaisirs interdits. Donc plus on est tenté, plus le risque de craquer est fort, surtout pour les gourmands…

Elle m’a proposé de faire mes propres en-cas pour ces moments privilégiés au bureau. J’ai donc réalisé mes propres tartes allégées pour les petit-déjeuners par exemple et ça a eu un succès fou ! Nous prenions encore plus de plaisir à partager ce moment entre collègues. Les tartes sont faciles à transporter, facile à partager et faible en matières grasses par rapport à d’autres pâtisseries. Alors stop aux mauvaises habitudes du croissant au bureau 😉

5. Vous n’avez pas faim, vous avez soif !

Très souvent en milieu de journée, il nous arrive de ressentir une certaine fatigue, un « coup de barre » couplé à une sensation de faim. Je vous entends vous dire « Mince, la salade de ce midi ne m’a pas calée… ». Stop n’allez pas vous rassasier au distributeur ou à la cafétéria, ça sera pire ! D’une part car les snacks qui sont proposés dans les distributeurs y compris les Gerblé vont vous donner cette sensation de satiété au début mais le sucre assimilé vous donnera un autre coup de barre par la suite, d’autre part car ce n’est certainement pas la faim que vous ressentez mais une déshydratation !

Hydratez-vous ! Pensez à prendre une gourde

Et oui, la plupart du temps nous sommes très souvent déshydratés en milieu, fin de journée. Nous ne pensons pas à boire régulièrement de l’eau et pourtant il faut boire 2L en moyenne par jour. J’ai une gourde sur mon bureau ce qui est pratique pour me rappeler d’aller boire, et je l’emporte même en réunion.

Bonus : téléchargez l’application Lifesum qui vous accompagne dans votre rééquilibrage alimentaire. Elle permet de saisir tous vos repas, activités physiques et vous donne les apports nutritifs de vos aliments !

J’espère que ces 5 conseils pour vaincre vos mauvaises habitudes vous aideront dans votre démarche pour changer de vie !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.